Page:Gavarni - Grandville - Le Diable à Paris, tome 4.djvu/383

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

les parisiens. Les Débardeurs. — 3.


T4 - d383 - Les Débardeurs - 3.png

(Le Débardeur.) — Ne me parlez pas des femmes en carnaval pour s’amuser ! Heureusement, moi, la mienne est mariée : on me la tient.

(Le Postillon.) — Moi, la mienne est mariée aussi, mais avec moi… ça fait que je me la tiens moi-même…

(Un Domino qui passe.) — Je les tiens tous les deux… Ils vont me le payer.


gavarni le diable à paris.