Page:Gavarni - Grandville - Le Diable à Paris, tome 4.djvu/311

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

les parisiens. La Vie de jeune homme. — 15.


T4 - d311 - La Vie de jeune homme - 15.png

— Mais à ton âge, malheureux ! je ne savais pas ce que c’était que des dettes…

— Mon oncle, c’est ce que je disais ce matin à mon neveu, en lui donnant quinze sous : ce polisson-là me ruine.


gavarni le diable à paris.