Page:Gavarni - Grandville - Le Diable à Paris, tome 4.djvu/219

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

les parisiens. Les étudiants de Paris. — 5.


T4 - d219 - Les étudiants de Paris - 5.png

— Ma chère, comment peux-tu supporter un homme qui pipe toute la journée dans des horreurs de machines comme ça ?

— Prends garde ! ça va te manger… Eh bien ! ma petite, j’étais comme toi, avant : rien qu’un cigare ça me mettait dans tous mes états ; mais depuis que je connais Henri, ah ! bien… à présent je suis culottée, vois-tu !


gavarni le diable à paris.