Page:Gavarni - Grandville - Le Diable à Paris, tome 4.djvu/191

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


quartiers de ia Salpêtrière, de la Gare, de la Maison-Blanche et de Croule-Barbe ; 14° de l’Observatoire, comprenant les quartiers de Montparnasse, de la Santé, du Petit-Montrouge et de Plaisance ; 15° Vaugirard, comprenant les quartiers de Saint-Lambert, de Necker, de Grenelle et de Javel ; 16° Passy, comprenant les quartiers d’Auteuil, de la Muette, de la Porte-Dauphine et des Bassins ; 17° Batignolles-Monceaux, comprenant les quartiers des Ternes, de la plaine de Monceaux, des Batignolles et des Epinettes ; 18° la Butte Montmartre, comprenant les quartiers des Grandes-Carrières, de Clignancourt, de la Goutte-d’Or et de la Chapelle ; 19° les Buttes Chaumont, comprenant les quartiers de la Villette, du Pont-de-Flandres, de l’Amérique et du Combat ; 20° Ménilmontant, comprenant les quartiers de Belleville, de Saint-Fargeau, du Père-Lachaise et de Charonne.

Le budget de la ville se divise en budget ordinaire et budget extraordinaire ; ce dernier varie suivant les besoins nouveaux de la reconstruction de Paris qui est un fait considérable dans son histoire. En chiffres ronds, les recettes ordinaires de la capitale peuvent s’élever à 150 millions, les recettes extraordinaires à 14 millions, les recettes supplémentaires à 20 millions, et les recettes extraordinaires, affectées à des services spéciaux, à 61 millions ; les dépenses annuelles ordinaires seraient de 102 millions, et les dépenses extraordinaires de 61 millions, les dépenses supplémentaires de 20 millions, et les dépenses faites sur fonds spéciaux de 61 millions ; telle est l’évaluation des recettes et des dépenses pour l’année 1868.

Les travaux du nouveau Paris auront certainement modifié la physionomie de cette cité célèbre ; les quartiers insalubres, les maisons malsaines, les rues étroites et fangeuses disparaissent et font place à des boulevards, à des squares, à de vastes constructions que l’on dirait toutes sorties du même moule. Le goût n’a pas invariablement dirigé dans leur audacieuse entreprise les reconstructeurs du nouveau Paris ; ils ont souvent fait riche, ne sachant pas toujours faire beau, et, comme l’a dit un très-spirituel écrivain, les sculpteurs ont été plus d’une fois employés à cacher les bévues des architectes ; mais, en somme, c’est une entreprise gigantesque et qui marquera dans l’histoire de la capitale. Cependant, le grand vice de ce système, c’est l’immense agglomération des habitants qui s’accroît chaque année, et certainement Paris ne s’étend pas assez, puisqu’il est obligé de se déployer en hauteur, puisque ses maisons s’enfoncent de deux étages au-dessous des pavés et s’élèvent