Page:Gavarni - Grandville - Le Diable à Paris, tome 4.djvu/185

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Parmi les autres palais de la capitale, on peut citer le palais de l’Institut, construit en 1662 sur remplacement de l’hôtel de Nesle, et qui ne sert à l’Institut que depuis 1795, le palais de la Légion d’honneur, construit en 1786 pour le prince de Salm, et affecté en 1803 au service de la chancellerie, le palais du quai d’Orsay, bâti de 1810 à 1835, dont le rez-de-chaussée, de style toscan, sert au Conseil d’État, et le premier étage, de style ionique, à la Cour des comptes, le palais des beaux-arts, commencé sous Louis XVIII, terminé sous Louis-Philippe, orné des chefs-d’œuvre de l’architecture française enlevés à divers palais ou châteaux, et où l’on admire l’amphithéâtre, peint par Paul Delaroche, et une copie du Jugement dernier de Michel-Ange par Sigalon, le palais de l’Archevêché, installé dans un magnifique hôtel construit sous le règne de Louis XIV, le palais du Corps législatif dont Napoléon a fait élever le péristyle en 1804, l’Élysée, bâti en 1718 pour le comte d’Évreux, restauré par Napoléon Ier et complété par Napoléon III, etc.

Parmi les édifices affectés à des services civils, on remarque le ministère de la marine, bel édifice à colonnade corinthienne, bâti au xviie siècle par Gabriel, et qui forme avec l’hôtel Crillon, d’une architecture identique, le côté nord de la place de la Concorde, l’hôtel de ville, élevé par l’architecte italien Dominique de Cortone, en 1532, sur l’emplacement de l’ancienne Maison-aux-Piliers, et dont on admire la façade surmontée d’un élégant campanile, qui est un peu gâtée par les bâtiments et les pavillons annexes dus à Louis-Philippe, l’hôtel des Invalides, bâti par Louis XIV en 1671, et destiné aux soldats infirmes, la manufacture des Gobelins, fondée sous le règne de Louis XIV, l’hôtel de la Monnaie, dont l’avant-corps est orné de six colonnes ioniques, la Banque de France, ancien hôtel de la Vrillière, bâti par Mansart en 1620, la Bourse, vaste parallélogramme entouré de 66 colonnes corinthiennes et dû à l’architecte Brongniart, l’École militaire, large bâtiment élevé par Gabriel, sous le règne de Louis XV, et récemment accru de quatre bâtiments annexes, dont l’ensemble ferme le côté sud du Champ de Mars, l’Arsenal, rebâti par Charles IX et Henri III, l’hôtel des Postes, installé dans l’ancien hôtel d’Armenonville, l’hôtel du Timbre, élevé par l’architecte Baltard, le Tribunal de commerce, de construction moderne, orné d’un magnifique escalier d’honneur, mais dont on blâme justement l’affreuse coupole, les diverses mairies, dont plusieurs ont été rebâties récemment, le palais de l’Industrie qui fut construit pour l’Exposition