Page:Gavarni - Grandville - Le Diable à Paris, tome 4.djvu/172

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Jacques Molay, leur grand maître. C’est à Philippe le Bel que Paris dut la fondation de son parlement, qui s’installa au palais de justice. Sous ses successeurs, la capitale fut souvent en état d’insurrection ; le prévôt des marchands, Étienne Marcel, et les bourgeois imposèrent plusieurs fois leur volonté ; cet habile administrateur, assassiné par Jean Maillard, en 1358, avait commencé une nouvelle enceinte pour défendre la partie méridionale de Paris, enceinte qui fut complétée par Charles V ; sur la rive droite, elle s’étendait depuis la tour de Bois, près des Tuileries actuelles, jusqu’à la tour Billy, près du boulevard Bourdon, et en dehors se dressait cette formidable et célèbre prison d’État, nommée la Bastille. Non loin, s’élevait l’hôtel Saint-Pol qu’habitait Charles V.

Après lui, Paris passa par les troubles sanglants des Maillotins, des Cabochiens, des Armagnacs, des Bourguignons et de la domination anglaise, dont le représentant résida au palais des Tournelles. En 1129, Jeanne d’Arc vint camper sur la butte Saint-Roch, assiégea la ville, mais ne put s’en emparer. Les étrangers n’en furent chassés qu’en 1436, et Charles VII en prit possession sans y établir sa résidence. Louis XI, qui l’habita peu, accrut ses privilèges, et y fonda une école de médecine. Ce fut François Ier qui s’occupa activement de la grande ville ; il protégea son enceinte par une suite d’ouvrages bas, reliés par des courtines et invulnérables aux coups de l’artillerie. La construction du nouveau palais du Louvre fut confiée à Pierre Lescot. Sous Louis XII s’élevèrent plusieurs monuments de la Renaissance, entre autres l’hôtel Cluny, et le Louvre commença à devenir un palais. Les troubles religieux ensanglantèrent la capitale sous Charles IX, et le signal de la Saint-Barthélemy y fut donné par la cloche de Saint-Germain l’Auxerrois, dans la nuit du 24 août 1572. Aux troubles religieux succédèrent les dissensions civiles ; la Ligue établit ses barricades dans les rues de Paris insurgé, et Henri III dut prendre la fuite ; ce roi, déclaré déchu du trône, revint assiéger « sa bonne ville, » et périt alors sous le poignard de Jacques Clément.

Pendant le règne d’Henri IV, les grands travaux de la capitale furent poussés avec ardeur ; le roi résolut de réunir le Louvre de François Ier aux Tuileries de Catherine de Médicis, construites par Philibert Delorme, et il fit continuer la galerie du bord de l’eau ; Androuet du Cerceau acheva l’hôtel de ville et rattacha à la Cité l’îlot où s’élève la statue du roi. Sous Louis XIII, il fallut agrandir une troisième fois l’enceinte de Paris, et embrasser dans la nouvelle les Tuileries et la butte Saint-Roch,