Page:Gagnon - Le fort et le château Saint-Louis (Québec), 1908.djvu/70

Cette page a été validée par deux contributeurs.
70
le fort et le château saint-louis

Ainsi qu’on a pu le voir dans les pages qui précèdent, les deux premiers forts Saint-Louis, à Québec, furent construits successivement par Champlain ; le troisième fut construit, en pierre, par Montmagny ; le quatrième, également en pierre, mais plus spacieux, par Frontenac.

Le premier château Saint-Louis (un étage) fut bâti à l’intérieur du troisième fort ; le deuxième château (deux étages) fut bâti à l’intérieur du quatrième fort.

Une assez forte batterie donnait sur le fleuve au sud du château. Elle était située à un niveau de douze à quinze pieds moins élevé que le niveau de la cour intérieure du fort en face de la résidence du gouverneur. Une partie des canons qui la composaient étaient placés à l’intérieur du mur d’enceinte construit en 1693 ; le reste était placé à l’extérieur, dans la direction du cap Diamant.

Dans une lettre datée du 20 octobre 1699, MM. de Callières et Champigny font remarquer que le château n’est pas encore terminé. « Nous ne pouvons, disent-ils, nous dispenser de représenter respectueusement à Sa Majesté, que le Château de Québec n’étant pas entièrement rebâti, il est également nécessaire et utile d’achever cet ouvrage, nécessaire en ce que le parachèvement en fera la conservation et le mettra à couvert des mauvais temps qui l’endommagent, et utile parce que ce qui est fait ne suffit pas pour loger le gouverneur et sa maison ; ainsi nous croyons que Sa Majesté, entrant dans ces raisons, voudra bien avoir la bonté d’accorder 6, 000 livres l’année prochaine pour parvenir au parachèvement de cet ouvrage. »

En 1700, deux ans après la mort de Frontenac, tout l’ouvrage commencé sous son gouvernement était terminé, et il ne manquait qu’une citerne au fort pour que la place pût être fermée et servir de refuge aux chefs de l’armée