Page:Gagnon - Le fort et le château Saint-Louis (Québec), 1908.djvu/57

Cette page a été validée par deux contributeurs.
57
domination française
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

chereau de Saint-Denis, Longueuil, Prévost, Ramezay, Callières avec les miliciens de Montréal ; Hertel avec les miliciens des Trois-Rivières ; Villieu, Cabanac, Duclos, D’Orvilliers, La Touche, Clermont, Beaumanoir, Subercase, Carré et les cultivateurs de Beauport, de la côte de Beaupré et de l’Île d’Orléans ; la garnison et les écoliers de Québec[1]. Ce qui est moins connu, c’est qu’au moment où le gouverneur du Canada répliquait à l’envoyé de Phipps : « Allez dire à votre maître que je lui répondrai par la bouche de mes canons, » il habitait une bicoque qui menaçait de crouler sur sa tête, et que tout le fort Saint- Louis était dans un état pitoyable.


Gagnon - Le fort et le château Saint-Louis (Québec), 1908.djvu
statue de frontenac
    (D’après Philippe Hébert)


Frontenac écrivait au ministre le 15 septembre 1692 :

« Les murailles (de l’enceinte du Fort) menacent ruine et sont sans défense, flancs ni parapets… Ce ne sera pas sans besoin qu’on construira un nouveau corps de logis, et je serai bien heureux de pouvoir attendre qu’il soit achevé sans être accablé sous les ruines de l’ancien, en étant à la veille toutes les fois qu’il fait quelque gros vent. »

Voici le texte complet de la partie de cette lettre du 15 septembre 1692 qui a trait aux fortifications de Québec :

Si les plans que je vous envoyais par le Saint-François vous avaient ôté rendus, vous auriez vu les ouvrages que nous avions faits à Québec, et je suis persuadé que vous en auriez été content, Ils sont à demeure et de durée

  1. À l’occasion de cette brillante défense de Québec, il y eut de grandes réjouissances à Paris et à Versailles. Le roi Louis XIV fit frapper, à 16 exemplaires, une médaille portant l’inscription : Francia in Nove orbe VictoriæKebeca liberata. A. D. MDCXC. La Kebeca liberata est une des pièces numismatiques les plus remarquables qui aient été frappées à Paris. On y voit figurer pour la première fois le castor comme emblème du Canada, M. de Puibusque a fait couler à 200 exemplaires une reproduction de cette rarissime médaille. Ce fac simile est assez réussi.