Page:Gagnon - Le fort et le château Saint-Louis (Québec), 1908.djvu/216

Cette page a été validée par deux contributeurs.
216
le fort et le château saint-louis

CANADA
Québec, 13 juin 1846.

HORRIBLE CALAMITÉ !!!

Incendie du Théâtre Saint-Louis. — Perte d’un grand nombre de vies !!


« La force nous manque pour rendre compte d’une calamité telle que celle qui vient de frapper Québec, la ville des grandes infortunes. Près de cinquante personnes ont péri hier soir dans les flammes du théâtre ou y ont auparavant été suffoquées par la fumée. Sur les dix heures, au moment où l’exhibition des dioramas de M. Harrison se terminait et que les spectateurs commençaient à défiler pour sortir, le feu prit dans les scènes par une lampe à huile camphrée qui s’était détachée du plafond, et bientôt la salle du spectacle s’obscurcit par la fumée. Alors, hommes, femmes, enfants se précipitèrent au bas de l’escalier qui gagne aux loges pour sortir par la seule issue connue, issue excessivement étroite. Les premiers, poussés violemment dans l’obscurité, furent écrasés sous la pression de ceux qui les suivaient : et tous se trouvèrent accumulés en masse compacte, les uns sur les autres, sans qu’il fut possible à aucun d’eux de sortir ou de reculer, ou même de les arracher à la mort, malgré les efforts qui furent faits par M. O’Reilly, vicaire de la paroisse, et plusieurs citoyens zélés. On assure même que l’on a arraché le bras de l’un des messieurs ainsi encaissés, sans pouvoir le sauver lui-même.