Page:Gagnon - Le fort et le château Saint-Louis (Québec), 1908.djvu/21

Cette page a été validée par deux contributeurs.
21
domination française

démolition de 1694, dont il sera plus d’une fois question dans ces pages.[1]


Gagnon - Le fort et le château Saint-Louis (Québec), 1908.djvu

  1. Voici le texte du journal de M. Thompson (conducteur des travaux du château Haldimand) relatif à cette relique :

    « 1784, September 17th. »

    « The miners at the Château, in levelling the yard dug up a large stone which I have described the annexed figure. »

    « I could wish it was discovered soon enough to lay conspicuously in the wall of the New Building (le château Haldimand) in order to convey to posterity the antiquity of the Château de Saint-Louis ; however, I got the masons to lay the stone in the cheek of the gate now building. »

    Cette pauvre pierre, très malmenée par le temps et les hommes, a été posée en biais dans une niche du nouvel hôtel Château Frontenac donnant sur l’encoignure des rues Saint-Louis et des Carrières. Le millésime (1647) n’est pas assez en vue et se lit difficilement.