Page:Gagnon - Le fort et le château Saint-Louis (Québec), 1908.djvu/178

Cette page a été validée par deux contributeurs.
178
le fort et le chateau saint-louis

Charlotte, — lord Dorchester (Guy Carleton), revenu au pays en 1786, faisant les honneurs du nouvel édifice.

Les Anglais désignèrent d’abord ce bâtiment sous le nom de New building ou New Chateau Building. Lorsqu’il servit de résidence aux gouverneurs, on l’appela Château Saint-Louis.

Le véritable château Saint-Louis fut réparé et haussé d’un étage de 1808 à 1811, et sa toiture reçut une couverture en fer blanc. Le peuple commença alors à donner le nom de Château Neuf à l’antique édifice ainsi agrandi et rajeuni, et il appela Vieux Château le bâtiment de date beaucoup plus récente commencé par le général Haldimand.

Après l’incendie du château Saint-Louis, en 1834, le nom de l’édifice historique fut souvent donné à l’autre château [1].

Pour éviter la confusion, nous avons, dans un rapport officiel écrit en 1875, donné le nom de Château Haldimand à l’édifice commencé le 5 mai 1784, et M. James Le Moine, à qui nous avions communiqué ce document, a, lui-même, adopté cette appellation dans un ouvrage publié subséquemment.

M. James Thompson, qui fut pendant longtemps le directeur des travaux du gouvernement en ce pays, a noté, jour par jour, dans un cahier confié depuis à la Société

  1. Frontenac avait fait construire deux corps de garde, l’un à droite et l’autre à gauche de la porte d’entrée du fort, — à l’intérieur. (Champigny pensait qu’un seul corps de garde était suffisant, mais il avait fini par céder devant le désir persistant de Frontenac). Haldimand dut faire démolir celui de droite (en entrant), pour établir la partie nord du nouveau château ; l’autre fut démoli vers 1814, et remplacé par un corps de garde construit à l’extérieur du fort, tout près de la Place d’Armes. Ce petit bâtiment, dont la façade était de forme elliptique et ornée de colonnes, fut démoli en 1854.