Page:Gagnon - Le fort et le château Saint-Louis (Québec), 1908.djvu/163

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Gagnon - Le fort et le château Saint-Louis (Québec), 1908.djvu

XIII


Québec se relève de ses ruines. — Noble conduite du général Murray. — Son opinion sur les premiers immigrants anglais arrivés à Québec. — Le château Saint-Louis réparé en 1764. — Murray proclamé gouverneur de toute la province. — La maison de la veuve Arnoux. — Premier document officiel daté du Château sous le régime anglais (18 mai 1765). — Guy Carleton et sa famille. — Les élèves du petit-séminaire de Québec au château Saint-Louis. — L’acte de Québec de 1774. — L’invasion de 1775. — Haldimand. — Nouveau château. — Le duc de Clarence. — Un bal au fort Saint-Louis. — Le duc de Kent. — Constitution de 1791.



Un des premiers soins du général Murray, après la prise de Québec et le départ de Townshend pour l’Angleterre, fut de pourvoir au logement de ses troupes pour l’hiver, dont l’approche se faisait déjà sentir. On porte à cinq cents le nombre de maisons qu’il fit réparer ou reconstruire pour cet objet. Quelques pièces du couvent des Récollets et du collège des Jésuites, que les boulets de canon n’avaient pas trop endommagées, furent aussi occupées par les militaires. Murray lui-même passa l’hiver de 1759-60 dans une maison de la rue Saint-Louis, et