Page:Gagnon - Le fort et le château Saint-Louis (Québec), 1908.djvu/139

Cette page a été validée par deux contributeurs.
139
la guerre de sept ans

Pitt, le ministre anglais, de s’emparer du Canada, à quelque prix que ce fût. Voici la notice biographique que lui consacre d’Hozier dans l’Armorial de France. Elle est consignée an volume VI de cet ouvrage, — volume publié en 1768, du vivant même de M. de Vaudreuil :

Pierre de Rigaud de Vaudreuil, connu d’abord sous le nom de Cabanial, et appelé depuis le marquis de Vaudreuil, né à Québec le 22 novembre 1698, commença à servir dans la compagnie des Gentilshommes-Gardes de la Marine, et fut nommé successivement Enseigne des Troupes détachées de la Marine en 1706 [1], Lieutenant en 1709, Capitaine en 1715, Major Général des Troupes en 1726, Lieutenant des Vaisseaux du Roi, et Chevalier de l’Ordre Royal et Militaire de St-Louis en 1729, Gouverneur des Trois-Rivières en Canada en 1732, Gouverneur de la Louisiane en 1742, Capitaine des Vaisseaux du Roi en 1746, Gouverneur et Lieutenant Général de la Nouvelle-France en 1755, Commandeur de l’Ordre Militaire de St-Louis en 1757, et Grand’Croix du dit Ordre en 1758. Le Marquis de Vaudreuil, élevé sous les yeux de son père, et destiné à occuper un jour la même place, avait acquis dès sa jeunesse une connaissance parfaite des nations sauvages voisines du Canada ; mais pour qu’il connût toutes les parties de ce Gouvernement Général, M. le Comte de Maurepas, alors Ministre et Secrétaire d’État de la Marine, le fit nommer Gouverneur Particulier de la Province de la Louisiane où il passa en 1743. Il en revint dix ans après, regretté généralement de toute la colonie. De retour en France, il fut nommé au Gouvernement général du Canada, et ne put y passer qu’en 1755. À son arrivée, il trouva le pays attaqué par quatre armées

  1. Il avait alors huit ans. — E. G.