Page:Gagnon - Le fort et le château Saint-Louis (Québec), 1908.djvu/100

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Gagnon - Le fort et le château Saint-Louis (Québec), 1908.djvu

IX


Le fort Saint-Louis, résidence de tous les gouverneurs de la Nouvelle-France — Un visiteur étranger. — Kalm et le Canada en 1749. — Les intendants de la Nouvelle-France. — Le château Saint-Louis, demeure suzeraine.



On a vu que le fort Saint-Louis avait été habité par Champlain et Montmagny avant la construction du premier corps de logis désigné sous le nom de « Château. » Celui-ci fut habité successivement par Louis d’Ailleboust, Jean de Lauzon, d’Argenson, d’Avaugour, Mésy, Courcelles, Frontenac, La Barre, Denonville, et une deuxième fois par Frontenac, qui le fit démolir. Quant au deuxième château Saint-Louis, il fut habité, sous le régime français, d’abord par Frontenac, puis par Hector de Callières, Philippe de Vaudreuil, Charles de Beauharnois, La Galissonnière, La Jonquière, Duquesne de Menneville et Pierre de Vaudreuil-Cavagnal (1755-59). Ce dernier conserva le titre de gouverneur-général jusqu’au 8 septembre 1760, date de la capitulation de Montréal.

Parmi les personnages qui reçurent l’hospitalité au