Page:Gaffiot - Dictionnaire illustré Latin-Français.djvu/544

Cette page n’a pas encore été corrigée


causa concurrit Cms. G. fi, 13, 4, un grand nombre de jeunes gens s’empressent chez les Druides pour s’instruire; in disciptinam conveniunt GffiS. G. 6, 14, 2; in disciplina permanent Cms. G. 6, 14, 3, ils vont ensemble chercher 1’inslruction, ils restent à étudier, cf. Cic. Div. 1, 92; Vert. 1, 115; res quarum est disciplina Cic. Div. 2, 10, les choses qui sont matière d’étude, [partant] d’enseignement; pueritise disciplinée Cic. Pomp. 28, les branches d’étude de 1 enfance ; in disciplinant mili-tiœ proficisci Cic. Pomp. 28, partir pour l’école du métier militaire Il connaissances acquises, science: ( Archimedes) homo summo ingénia ac disciplina Cic. Verr. 4, 131, (Archimède) qui avait au plus haut degré le génie et la science; disciplina juris civilis eruditissi-mus Cic. de Or. 1, 180, le plus versé dans la science du droit civil ; disciplina militari nobili-latus Nep. Iph. 1, 1, célèbre par sa connaissance des choses de la guerre ; (2, 4) ; navalis Cic. Pomp. 54, science des choses maritimes IF 2 enseignement l dicendi Cic. Br. 163, enseignement (leçons) d’éloquence ; disciplinant ab aliquo accipere Cic. 1, 26, recevoir un enseignement de qqn; Hermagorœ disciplina Cic. Br. 263, l’enseignement (école) d’Her-magoras ; virtutis, officii Cic. Pis. 71, enseignement de la vertu, du devoir II méthode : ad similitudi-nem bellicee disciplina Cic.

2, 161, à l’imitation des méthodes de la guerre ; disciplina atque im~ perio LlV. 26, 2, 10, par les méthodes de commandement et par l’autorité II système, doctrine [philosophique] : disciplina philosophim Cic. Ac. 2, 7, enseignement (système] philosophique (Fin. 1, 12; 1, 16, etc.) ; Stoicorum Cic. Or. 113, école stoïcienne (Fin. 3,11 ; Ac. 2, 15; 2,129, etc.) <\ 3 éducation, formation, discipline, école : a pueris nullo officio aut disciplina assuefadi Cjes. G. 4, 1,

3, n’étant habitués dès l’enfance à aucune obligation ni à aucune discipline ; cum hœc a servorum bello pericula et prœtorum inslitulis et dominorum disciplina provisa sint Cic. Verr. 5, 8, comme ces dangers provenant d’une guerre des esclaves ont été prévenus et par les règlements des préteurs et par la discipline des maîtres; Cyri vita et disciplina Gic. Br. 112, la vie et l’éducation de Cyrus (Cyropédie], cf. Fat. 11 ; ex vetere judicum disciplina Cic. Cïu. 107, de la vieille écolo des juges II formation (éducation) militaire : Cms. G. 1, 40, 6; 6, 1, 4 II [en part.] : militaris Liv. 1, 19, 4 ; 8, 7, 16, etc., la discipline militaire

Il organisation politique, constitution : rei publicse Cic. de Or. 1, 159; ciiiitatis Cic. Tusc. 4, 1, régime politique, organisation du gouvernement, cf. Rep. 1, 50 ; 2, 64 ; 3, 4 ¶ [en gèn.] principes, règles de vie : avi mores discipli-namque imitari Cic. Dej. 28, imi-

ter les mœurs et les principes de son aïeul ; liberos ad civitatis dis-ciplinam instituere Cic. Verr. 3, 161, élever 3es enfants conformément aux règles en honneur dans la cité.

Mj>- > forme primitive discipu-lina {{sc|Pl}. As. 201 ; Most. 154 ; Ps. 1274 ¶ discipleina CIL’ 1, p. 202.

disciplïnâbïlis, e (disciplina), qui peut être enseigné : Isid. 2, 24, 9 II disciplinante : Cassiod. Var. 4, 33.

disciplînâbïlïtër, méthodiquement : Cassiod. Ps. prxf. 4.

disoiplinaris, e, scientifique : Boet. Ar. top.^1, 1.

disciplinante!, d’une manière scientifique, scientifiquement : Boet. Trw. 2.

discipllnate, avec méthode : Cassian. Coll. 10, 13, 2.

discipltnâtus, a, um {disciplina,), bien instruit, qui a reçu une bonne discipline; disciplina-tior Teht. Fug. 1.

disciplînôsus, a, um • (disciplina), bien discipliné, docile i Cat, Mil. frg- 14; cf. Gell. 4, 9,12.

discïpûla, œ, f. (discipulus), êco-lière, élève; Hou. S. 1, 10, 91; Quint. 12, 10, 27 n [fig.] luminis solis luna discipula Apul. Flor. 10, la lune qui reflète docilement la lumière du soleil.

disclpûlatûs, ûs, m. (discipulus), condition (état) d’écolier, de disciple : Aug. Serm. 234, 2; Tert. Prœscr. 22.

discîpûlîna, v. disciplina m—>■

discïpûlus, i, m. (disco), disciple, élève : Cic. Tusc. 1, 38; Fam. 9, 16, 7 II [fig.] : discipulus prioris dies Syr. 120, jour qui reçoit l’enseignement du précédent II garçon, aide, apprenti : {{sc|Pl}. Aul. 409 il {{sc|Pl}., les disciples de J.-C. : Vulg. Luc. 5, 30, etc.

diseïsïo, ônis, f. (discîdo), [gram.J diérèse : Diom. 2, p. 442.

discisâo, ônis, f. (discindo) séparation, division : Aug. Ep. 261.

diseissûra, as, f., déchirement: Ps. Ahbr. Serm. 13.

discissus, part, de discindo.

diSCtto, are (disco), tr., apprendre, se mettre au courant de : Ps.-Juvc. Exod. 754.

disclùdo, clûsi, clùsum, ère (dis, claudo), tr., enfermer à part, séparer [pr. et fig.] : mundum Lucr. 5, 438, enfermer le monde dans ses limites, cf. Virg. B. 6, 35; Plato duos partes (animi) parère- voluit, iram et cupiditatem, quas locis disclusit Cic. Tusc. 1, 20, Platon voulut soumettre à l’obéissance deux parties de l’âme, la colère et la cupidité, auxquelles il assigna des demeures à part ; mons Cebenna Arvernos ab Helviis discludit Ces. G. 7, S, 2, les Cévennes séparent les Arvernes des Helviens ; lignis disclusis Cjes. G. 4, 17, 7, les pilotis étant écartés II [poét.] morsus ro-boris Virg. En. 12, 782. écarter

la morsure du bois = dégager de la morsure du bois.

disclûsïo, ônis, f. (disclùdo), séparation : Apul. Socr. 1.

disclûsus, a, um, part. p. de disclùdo,

disco, dïdïci, discitum (Prisc.) discëre, tr., H 1 apprendre : titteras Greecas Cic. CM 26, apprendre le grec, cf. Mur. 19; [passif] de Or. 2, 143; Verr. 1, 115, etc.\\ aliquid ab aliquo Cic. Ac. 2, 98; apud aliquem Cic. Fam. 9, 10, 2; de aliquo TER. Eun. 262 ; ex aliquo Cic. Verr. 4, 30, apprendre qqch de, par qqn ; discere saltare Cic. de Or. 3, 83, apprendre à danser ; Latine loqui didicerat Sall. J. 101, 6, il avait appris le latin, cf. Quint. 1, 1,13 ( Grœce loqui) ; discere fidibus Cic. CM 26, ap-

Erendre à jouer de la lyre ; armis en. Contr. 9, prœf. 4, apprendre le maniement des armes ; discere quem ad modum aliquid fiât Cic. Lse. 41, apprendre comment qqch se fait II [avec Prop. inf.] apprendre que : Cic. Tusc. 1, 49; Fam. 3, 5, 1 II apprendre par message : Ces. G. 7, 54, 1 II [abs«] a) apprendre, s’instruire : se ita a ma-joribus suis didicisse ut... Cms. G. 1, 13, 6, ils tenaient de leurs ancêtres cette discipline (cette habitude) de.. ; b) faire des études : disces a principe hujus œtatis phUosophorum, et disces quamdiu Voles Cic. Off. 1, 2, tu étudieras sous le prince des philosophes de notre époque, et tu étudieras aussi longtemps que tu )e voudras IF 2 [nom de ch. sujet] : {{sc|Pl}. Amp. 315; Virg. B. 4, 42; Hor. O. 2, 20, 20; Plin. pr. 16.

Bi> > part, fut., disciturus Apul. d. Prisc. 10, 19 ; discitum Prisc. 10, 19 mais sans ex.

discôbïno, v. descobino.

discôhôlôs, i, m (810x060X05), discobole, celui qui lance le disque : Plin. 34, 57; Quint. 2, 13, 10

discoctus, a, um, part, de discoquo.

discoïdes, es (StcrxoEiS^;), qui a la forme de disque : Th.:Prisc. 4, 2.

discôlôr, Sris, de diverses couleurs : Cic. Verr. pr 40; Plin 10, 3; Curt. 3, 4, 26 \\ d’une couleur différente de : [av. dat.] Col. 7, 3, 2; [abs’] dont la couleur tranche : Virg. En. 6, 204 H [fig.] différent : Hor. Ep. 1,18,4.

discôlôiïus, a,vm, c. discotar: Petr. 97, 3.

discôlôrus, o, um, c. discolort Prud. Péri. 10,302; Apul. Apol. 30.

disconcinnus, a, um, qui ne va pas avec, qui est en désaccord : Front, de Or. 159, 17 N.

disoondûco, ère, int., n’être pas avantageux à [dat.] : PL, Trin. 930.