Page:Fouquet - À travers la vie, 1896.djvu/6

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


PRÉFACE


Ce n'est pas une critique flottante comme celle à laquelle nous sommes habitués que nous présente M. Fernand Fouquet dans ces pages. Ce qui distingue le jeune écrivain, c’est sa passion pour la vérité. Il tient à voir juste et à dire vrai, bien éloigné, comme on le peut constater, de tant de critiques dont l’unique but est de jeter sur le papier des phrases plus ou moins harmonieuses, sans se préoccuper de savoir si elles s'appliquent réellement à leur objet.

Peut-être eût-il pu supprimer de son livre et laisser dans ses tiroirs certaines études sur des gens qui ne sont pas des maîtres et dont l'œuvre n’est pas en état