Ouvrir le menu principal

Page:Flaubert - Par les champs et par les grèves.djvu/282

Cette page n’a pas encore été corrigée


tours, conversation avec un vieux marin qui a navigué dans toutes les mers, en Cochinchine, au Japon, etc.; la mer était haute, des enfants se baignaient.

A Tombelaine on jouit en plein de la vue du Mont Saint-Michel. — La femme qui nous y conduisait, cuisses d’homme. «Dieu dira : la pauvre bougresse a assez mangé de pain sec il faut lui donner un peu de viande. » — Ca- nons énormes à la porte du pays, herbe dans les meur- trières des courtines. — Petite fille muette.

PoNTORSON. — Dans notre chambre, belles images où des MM. et des dames «en sablant le Champagne jettent des défis à ces Dieux qui font le bonheur de la vie» (c’est Bacchus et l’Amour). — M. Adolphe, gros maître de poste injuriant toutes les voitures qui ne se rangeaient pas et même celles qui se rangeaient.

De Dol À CoMBOURG. — Vieux bonhomme silencieux qui nous conduit en tilbury; route herbue, nourrie, petites montées.

CoMBOURG. — Ecrasé par le château; quatre tours réunies par des courtines, le tout couvert d’un toit, de sorte que les baies supérieures ont un peu l’air (aux courtines sur- tout) des sabords d’un bâtiment; pas de jardin, pas de parc; on entre par une grande cour de ferme; perron d’en- viron trente marches, tout droit, le perron de René; grands marronniers à gauche qui montent jusqu’au haut du château. — Imbécile qui nous menait là en bas bleus et fumant sa pipe. — Petite porte, cour étroite enfouie entre les murailles; a l’air de la cour intérieure d’une prison. — Au second, à gauche, cette petite fenêtre carrée sous le toit est celle de la chambre de Chateaubriand enfant. Le proprié- taire actuel « qui déteste Victor Hugo et son oncle, à l’excep- tion du Génie du Christianisme, a fait effacer sur la porte de cette pièce des vers qu’on y avait mis ». C’est une petite porte en bois avec des rainures et des carrés; la pièce est petite, basse, donnant sur le couchant, mais la vue est bouchée