Page:Flaubert - Par les champs et par les grèves.djvu/211

Cette page n’a pas encore été corrigée


De DouArnenez À Crozon. — Interminable route en car- riole, mais dont la longueur est atténuée par un sommeil à peu près continuel.

Crozon. — M. de Saint Amour, sa nièce. — M. Grand. — Violence de l’habit du père Renoult allant au dîner de noces rendu par le notaire. — Le gamin tout nu s’habil- Iant dans un couloir. — Le soir, visite au cimetière.

MorgAT. — Le village à droite. — Barques tirées sur le galet comme à Étretat. — Grottes : les petites qu’on voit à pied sec, trois, une avec deux arches, une autre où il y a une espèce d’alcôve basse; la grande grotte, on y va en bateau. A l’entrée l’eau découle d’en haut, transparence de l’eau, la grotte n’est pas droite, mais fait des courbes; un petit rocher au milieu. La teinte des rochers est jaune, gris de fer, rouge, etc., et tout cela sans transition suivant les tranches de la pierre. La barque roulait à la godille, on se sentait entraîné vers un royaume nacré, étrange, comme dans un couloir magique ; c’est la magie de la nature. Pla- fond diversement colorié.

LandonADEC. — Lierres sur pans de murs. — Nos fouilles au dolmen. — Anse de Dinant. — Morts dans le sable, os calcinés par iceluy : on les a retrouvés les bras droits le long du corps, la face au ciel, les pieds vers la mer. — La mer, bleu foncé. — Le sable tout blanc et sec sous le soleil. — Campagne large et nue à couleur rousse pâle.

Ce sommaire a été développé par Maxime Du Camp.

14.