Ouvrir le menu principal

Page:Flaubert - Notes de voyages, II.djvu/281

Cette page n’a pas encore été corrigée


satin blanc, tenant une guitare sous le bras ; un jeune garçon présentant un plateau ; femme en casaquin de velours violet garni de fourrure blanche et buvant dans un verre. Derrière, homme debout, tenant le manche d’un gros instrument. Sur une table, fruits, un singe qui mange, bouteille à flacon d’or avec une chaînette. Du plafond pend un Amour suspendu par un fil.

Chef-d’œuvre du genre, comme dirait le catalogue !

GALERIE DU PALAIS PITTI

PARMESAN. La Vierge au long col. — Non seulement le col est long, mais le grand Bambino qu’elle porte sur ses genoux. La femme de gauche, qui porte une buire : style de la jambe maniéré, la jambe fait arc et est très contournée. Les têtes sont charmantes, comme toutes celles du Parmesan ; ton des chevelures blond gris. La Vierge a une robe grise ; par-dessus, un manteau vert. Dans le fond, trois colonnes et un homme qui déroule un rouleau.

GIORGIONE. Un concert de musique, grand tableau de chevalet. — Trois personnages. Au milieu, un homme joue du clavecin et détourne la tête, l’œil est ouvert et interrogateur, il a peu de cheveux et est habillé de noir ; à gauche, jeune homme en jaune, toque à plume blanche ; à droite, homme en pèlerine ecclésiastique, chemise plissée en dessous, tient le manche d’une basse et met la main droite sur l’épaule du musicien. Admirable tête du musicien, réalité exacte.

GUIDE. Cléopâtre se tuant. — Elle a le coude posé