Ouvrir le menu principal

Page:Flaubert - Notes de voyages, II.djvu/270

Cette page n’a pas encore été corrigée


Tous sont blonds et avec le nimbe. Sous les pieds du Christ est écrite cette singulière légende : BONUM EST NON HIC ESSE.

Sur les autres parois, des Sybille et des guerriers.

Scènes de la vie de saint Jean-Baptiste (seconde salle). —Décollation. Au premier plan, à genoux, et sans tête, les poings l’un sur l’autre, et les coudes en dehors, saint Jean ; le sang saillit de son cou, et tombe, devant lui, devant vous, en face, au premier plan ; le bourreau, levant sa tête, la met sur le plat que tient Marianne.

Nativité de saint Jean. Sa mère est couchée dans un grand lit. Intérieur : au premier plan, femme qui lave l’enfant dans un bassin.

Marianne à table recevant la tête de saint Jean. Hérode, le sceptre à la main, est assis ; un domestique, adroite, crevés aux genoux, le poing sur la hanche, et présentant un plat ; domestique, en maillot rouge et à grande chevelure blonde, verse du vin d’une bouteille dans une autre, en se penchant, très vrai et très beau mouvement, la chevelure tombe en grande masse du côté gauche.

UNIVERSITÉ

Sur des feuilles de bronze, repoussées en dehors, travail du plus pur étrusque. Homme (casqué) et femme se donnant la main. La barbe pointue est l’arrangement artistique de la barbe égyptienne ; rien ne ressemble plus à l’art égyptien que ces deux personnages, figure, costume et action, mouvement du dessin.