Ouvrir le menu principal

Page:Flaubert - Notes de voyages, II.djvu/246

Cette page n’a pas encore été corrigée


le vêtement et la peau. Le timon s’engrène dans deux crampons fixés au dos du bonhomme, ça se retire à volonté. La statuette a environ 10 pouces de hauteur et le char, en l’air, dépasse bien la tête de 4 bons pouces. Il porte sur la tête une sorte de bonnet ne recouvrant pas les oreilles, coiffure molle, ayant en avant deux pointes levées qui se recourbent et avancent ; au bout de ses bras tendus (les coudes sont appuyés sur la poitrine) il présente un très grand bouclier rond, ayant à son centre une pointe (umbo). La sculpture qui a son point de départ dans les premières lames semble arrivée ici à la perfection de ce style, ça en sort presque, mais ça le rappelle ? le Mars ci-dessus en serait la transition ?

SAINTE-AGNES-HORS-LES-MURS

On arrive dans l’église, après avoir traversé une cour pleine de rosiers, par un escalier d’une cinquantaine de marches espacées de cinq en cinq par de grands paliers ; les murs sont couverts de place en place d’inscriptions rapportées. Au bas de l’escalier on fait un coude et l’on entre à droite dans l’église.

Elle est divisée en trois nefs et a deux ordres. À remarquer une cannelure particulière : un bourrelet au milieu, puis une moulure droite de chaque côté du bourrelet, ensuite deux bourrelets, deux lignes carrées, et enfin la gouttière ou creux même de la cannelure.

Mosaïque de l’abside. — Sainte Agnès au milieu, debout, nimbe, large étole d’or, robe d’un violet chocolat ;