Ouvrir le menu principal

Page:Flaubert - Notes de voyages, II.djvu/241

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
241
ITALIE.

Au milieu du jardinet est un petit bassin de marbre, tout autour du bassin sont disposés des animaux qui le regardent : un canard, une vache, des petits chiens ; plus loin, un lapin qui mange une grappe de raisin. Petit groupe d’un enfant retirant un caillou de dedans le sabot d’un Faune. Le jardin est décoré à ses angles d’hermès double : une tête de Bacchus indien et une tête de femme (ou de Bacchus adolescent, quoique cependant les traits du visage me semblent Sien être ceux d’une femme). Au fond du jardin, une petite grotte factice, en mosaïque bleue avec des lignes de coquilles naturelles ; au fond de ce berceau à voûte, un Silène appuyé sur une outre (sur un tronc d’arbre), d’où sortait l’eau, qui cascadait sur un escalier à marches placé au bas du berceau et allait s’amasser dans le bassin. Il est impossible de voir quelque chose de plus profondément rococo, le propriétaire de ce logis était en même temps un libertin. Quel bourgeois !!

PŒSTUM.

Il y a trois temples à Pœstum : celui de Neptune, le plus beau, est au milieu ; celui de Cérès est le premier en arrivant, et la basilique est le dernier ; tous trois sont à droite de la route quand on arrive de Salerne.

TEMPLE DE NEPTUNE.

Dorique lourd, en pierre poreuse, de couleur