Page:Flaubert - Notes de voyages, II.djvu/23

Cette page n’a pas encore été corrigée


croisillonné de baguettes jaunes ; au milieu, un grand carré rouge croisillonné de baguettes jaunes.

Nous descendons la ville par où nous sommes arrivés. — Aspect suisse de la partie supérieure de la ville, à cause de ses maisons jetées au hasard sur la pente, avec des toits en tuiles, et carrées. — Nous fumons un narguileh dans un café (partie gauche de la ville en montant). — Entrés dans l’église grecque en bois que l’on est en train de bâtir.

Le soir, à dîner, nous nous empiffrons avec d’excellents melons, beaucoup de perdrix et une sorte de pudding en pâte épaisse, faite avec du miel, de la farine, du beurre et du sucre. — Sassetti a encore trouvé une tortue.

Jeudi 24, partis à 7 heures et demie. Montée qui tourne sur elle-même ; au bout d’une heure, planure. — Petite montagne que l’on monte et descend, prairie encaissée entre deux montagnes sèches ; elle est verte, herbue, plantée de peupliers. Déjeuner au village de Bosdall. — Noyers monstrueux, enclos de pierres sèches. Combien il y a sur la terre d’existences enfouies ! Nous suivons la prairie encore quelque temps, puis nous nous séparons du ravin, que nous laissons sur la droite, et nous continuons parallèlement à lui. Un moulin, l’eau tombe et pleure du ruisseau en bois qui va se verser dans un grand entonnoir carré, le jour passe entre la nappe et les filets d’eau.

Rencontré deux Grecs, le gamin est à cheval et le jeune homme à pied. L’enfant de 12 ans qui est l’aide de notre moucre, resté en arrière avec