Page:Flaubert - Notes de voyages, II.djvu/185

Cette page n’a pas encore été corrigée


couvent des Camaldules ; à gauche, du côté de Solfatare, quelques pins parasols.

À gauche quand on arrive, un cabaret ; à droite, kiosque de Sainte-Marie, une écurie et quelques arbustes, intention de bosquet.

C’est en suivant de ce côté qu’est la grotte du Chien, plus petite que je ne m’y attendais, ayant une porte et une clef. Je refuse l’expérience qui coûte 6 carlins ; les flambeaux s’éteignent effectivement, le sol fume et vous chauffe les pieds. — De ce côté, en revenant près du kiosque du roi, grotte ammoniacale : une porte et une clef, 4 piastres.

Bains de vapeur de Santo Germano : par des trous une violente chaleur sort ; en soufflant sur un morceau d’amadou, on voit sortir de ces trous beaucoup de fumée.

Villa de Lucullus : restes de bains antiques, avec des conduits pour déverser l’eau, construction en pierres et ciment avec un revêtement de pierres en losange.

En revenant, rencontre de chasseurs.

En passant par le village qui est après la grotte du Pausilippe, vu, dans une maison, une femme qui buvait, la tête renversée, dans une bouteille de gros verre de forme pirale.

Rencontré quelques corricolos. Les femmes en corricolo me semblent pleines de couleur.

MUSEE BORBONICO2