Ouvrir le menu principal

Page:Flaubert - Notes de voyages, II.djvu/131

Cette page n’a pas encore été corrigée


En allant au Parthénon et en y revenant j’ai longtemps regardé cette poitrine aux seins ronds, qui est faite pour vous rendre fou d’amour.

Adieu Athènes ! Autre part, maintenant !

10 heures et demie du soir.

ATHÈNES MODERNE

Le colonel Touret, philhellène français ; il est compris dans ces cinq mots : sa grosse et petite femme.

Le général Morandi. — Anecdotes sur Lord Byron, qui habitait à côté de l’ancienne poste : place aux fiacres ; histoire du pucelage de la paysanne Maria à lui vendue comme étant la fille du pacha ; superstition de Byron : « il en avait pour vingt-quatre heures à se remettre d’une lampe renversée par terre ». Morandi était l’intime de Gamba, frère de la Guiccioli (que dans son opinion à lui, Morandi, Byron n’a jamais possédée) ; la Guiccioli n’a pas été la maîtresse de Byron, et cela sur la défense de lui, Byron ; il lui envoyait des vers sur les billets mêmes que la Guiccioli lui écrivait. Une partie de cette correspondance a été remise par Gamba à Morandi, qui l’avait déposée à Ancône. Poursuivi par la politique pendant vingt ans, quand il l’a redemandée, le dépositaire était mort et les enfants ne savaient ce que c’était devenu.

Ecole d’Athènes. — Dîner à l’Ecole d’Athènes. — M, Daveluy, gros petit abbé XVIIIe siècle, me