Page:Figuier - Les Merveilles de la science, 1867 - 1891, Tome 2.djvu/241

Cette page a été validée par deux contributeurs.


T2- d241 - Fig. 140. — Appareil pour la fabrication des torons de fil de cuivre et de fil de fer.png
Fig. 140. — Appareil pour la fabrication des torons de fil de cuivre et de fil de fer.


dans le câble atlantique était de 534 992 500 mètres, quantité suffisante pour faire treize fois le tour de la terre !

T2- d241 - Fig. 141. — Câble transatlantique de 1858.png
Fig. 141. — Câble transatlantique de 1858. (Coupe et vue extérieure. — Grandeur naturelle.)

La figure 141 représente le câble transatlantique après toutes les opérations que nous venons de décrire. Sa longueur totale était de 4 000 kilomètres. Le trajet à franchir était de 3 100 kilomètres, il laissait une limite de 33 pour 100 de perte pour les opérations de l’immersion. Il pesait dans l’eau, 440 kilogrammes par kilomètre, et dans l’air 634 kilogrammes ainsi répartis :

Fil de cuivre 
26 kilog.
Gutta-percha 
64
Cordes de chanvre 
63
Armature de fer 
475
Goudron et poix 
6
  634  

Il pesait, en totalité, près de 500 tonneaux et avait coûté à la compagnie environ 5 millions. Dans les épreuves de tension, il avait supporté 4 000 kilogrammes ; on en conclut qu’il pourrait se tenir dans la mer sur une hauteur de 10 kilomètres, c’est-à-dire supporter sur son unité de superficie, un effort égal à 10 kilomètres de son propre poids dans l’eau. Comme les plus grandes profondeurs trouvées sur la ligne des sondages n’allaient pas au delà de 3 500 mètres, la résistance semblait suffisante.

Une fois terminé, le câble atlantique fut