Page:Fiel - Le Sacrifice et l'Amour, paru dans l'Écho de Paris du 3 février au 7 mars 1934.djvu/170

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Non, mais je reste votre amie, Mademoiselle, et je trouve que charité bien ordonnée commence par soi-même.

— Ne dis pas cela, toi, qui n’es pas égoïste. Il faut de temps en temps qu’une âme montre que la charité commence par les autres.

Bertranne secoua la tête.

— C’est rare… Le limon dont nous sommes formés est bien lourd pour atteindre de telles hauteurs. Qu’une femme vienne me dire aujourd’hui qu’elle aime Robert Bartale, je t’assure crue cela me laisserait cruelle, je ne le lui céderais pas !…

Christiane sentit tout son sang affluer vers son cœur. Incapable d’esquisser le moindre mouvement, elle