Page:Fauche - Le Mahâbhârata, tome 2.djvu/69

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
47
ADI-PARVA.

la rapidité de la pensée, elle enivrait çà et là Bhîma de plaisirs, 6068-6069-6070-6071.

La Rakshasî conçut de Bhîmaséna, et mit au monde un fils épouvantable, difforme, à la grande vigueur, à la bouche vaste, aux oreilles semblables à des conques,

À la voix effrayante, aux lèvres bien rouges, aux dents acérées, à la grande force, aux grandes flèches, à la grande énergie, à la grande âme, aux longs bras, 6072-6073.

Dompteur des ennemis, à la grande vitesse, au grand corps, à la grande magie, au grand nez, à la vaste poitrine, au cou-de-pied fortement lié ; 6074.

À la célérité épouvantable, lui, immensément robuste, qui, né d’un homme, n’était pas un homme et surpassait de beaucoup le reste des Rakshasas, mangeurs de chair.

Dès son enfance, à peine arrivé aux jours de l’adolescence, monarque des hommes, le vigoureux héros était parvenu à une excellence supérieure dans toutes les armes humaines. 6075-6076.

Car un seul instant suffit aux Rakshasîs pour concevoir et mettre au monde leurs fruits, auxquels se prête l’universalité des formes et qui peuvent revêtir à volonté toutes les formes quelconques. 6077.

Le héros en bouton s’épanouit tout à coup, se prosterna, embrassa les pieds de son père et ceux de sa mère ; ceux-ci alors de lui donner un nom. 6078.

« Ah ! lui dit sa mère, ta bouche ressemble à une cruche [1], entourée de barbe [2] ! » Il fut donc appelé par elle Ghatautkatcha. 6079.

  1. Gbata.
  2. Utkatcha.