Page:Fauche - Le Mahâbhârata, tome 2.djvu/288

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



L’INCENDIE DU KHANDAVA



Vaîçampâyana dit :

« Tandis qu’ils habitaient Indraprastha, ils mirent à mort différents monarques, suivant les ordres du roi Dhritarâshtra et du fils de Çântanou. 8050.

Telles que les âmes accourent au corps, qu’elles doivent animer, tels, accourant vers Dharmarâdja aux œuvres scellées d’un saint caractère, tous les hommes y trouvaient une agréable habitation. 8051.

Il cultiva d’une manière égale, comme trois parents égaux à lui-même, éminent Bharatide, l’intérêt, l’amour et le devoir, dont il faisait grand cas en habile politique. 8052.

Le fils de Kountî brillait comme un quatrième avec l’amour, l’intérêt et le devoir, tels que si, dans un partage égal avec lui, il se fussent incarnés sur la terre. 8053.

Ils obtinrent en lui pour monarque un lecteur éminent