Page:Fauche - Le Mahâbhârata, tome 2.djvu/286

Cette page a été validée par deux contributeurs.
274
LE MAHA-BHARATA.

héroïsme, en beauté, en exploits, tel enfin qu’il avait paru lui-même aux yeux de Maghavat. 8037.

Pântchâlî même aux signes heureux conçut de ses cinq époux cinq fils héros, les plus vaillants des hommes et semblables à cinq montagnes. 8038.

Elle eut Prativindhya d’Youddhishthira, Soutasoma de Vrikaudara, Çroutakarman d’Arjouna ; Çatânîka était le fils de Nakoula et Çroutaséna celui de Sahadéva. Pântchâlî enfanta ces cinq héros aux grands chars, comme Aditi fut la mère des douze Adityas. 8039-8040.

Au moment que, suivant les Çâstras, on lui remit son fils, les brahmes dirent à Youddhishthira : « Que cet enfant soit un mont Prativindhya devant les coups des ennemis ! » De là, vint son nom. 8041.

Quand elle eut mis au monde ce fils égal à un millier de lunes, elle donna Soutasoma pour fils à Bhimaséna ; Soutasoma aux grandes flèches, à la splendeur telle que la lune et le soleil. 8042.

Après le retour de Kirîti, glorieux de son grand exploit, il eut un fils de Pântchâli : c’est le héros, qu’on appelle Çroutakarman. 8043.

Nakoula dans Çatânika, le saint roi, le magnanime enfant de Kourou, engendra un fils, incrément de gloire à l’honneur immortel. 8044.

Enfin, sous un astérisme consacré au Dieu du feu, Krishnâ donna le jour au fils, quelle avait conçu de Sahadéva et qui fut nommé Çroutaséna. 8045.

Ces fils illustres, de qui la mère fut Draâupadî, enflammés d’un mutuel désir du bien les uns pour les autres, naquirent, Indra des rois, séparés entre eux par l’intervalle d’une seule année. 8046.