Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XXXVI et XXXVII de la Déclaration des Droits de 1793 sont donc, à les grouper comme ils doivent être groupés, un code de libéralisme radical.

Il semble, et pour mon compte j’en suis sûr, que les rédacteurs de la Déclaration de 1793, mettant la souveraineté du peuple dans leur Déclaration plus précisément et plus formellement que les Constituants ne l’avaient mise dans la leur, ont senti le danger et ont, par compensation, renforcé le libéralisme de leur déclaration, renforcé leur affirmation des Droits de l’homme et voulu indiquer qu’ils n’acceptaient la souveraineté du peuple que pour la faire servir à la défense des Droits de l’homme, et sinon non ; et crié du haut de leur tête que, soit que la souveraineté nationale garantisse les droits de l’homme, soit qu’elle les lèse, les droits de l’homme restent intangibles, à ce point que l’insurrection est légitime s’ils sont violés même en un seul individu.

C’est cette double affirmation qui fait dire aux uns : « La Déclaration de 1793 est plus jacobine que la Déclaration de 1789 » ; aux autres : « La Déclaration de 1793 est plus libérale que la Déclaration de 1789 ; » et à moi : « La Déclaration de 1793 est d’un côté un peu plus jacobine, et de l’autre beaucoup plus libérale que la Déclaration de 1789. »

Toujours est-il qu’il s’est passé pour la souve-