Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qui, n’étant aucunement des agents du gouvernement, conservent, dans une mesure que j’indiquerai plus loin, leur liberté de pensée, de parole et d’écritures, ont parfaitement le droit de voter contre le gouvernement et d’engager à voter contre lui, etc.

C’est ce que les gouvernements ne comprennent pas, ou plutôt ne veulent jamais comprendre. Ils ont toujours tendance à confondre les fonctionnaires de la nation avec leurs agents à eux et à exiger des fonctionnaires de la nation la même obéissance passive, quelquefois même les mêmes services politiques que des agents du gouvernement. Comme ils nomment et comme ils payent les uns et les autres, ils confondent volontiers les uns et les autres. Qui n’a pas entendu la phrase célèbre : « Les curés sont en insurrection contre le gouvernement qui les paye ! » Elle est courante dans tous les clubs, cénacles et cafés de France ressortissant au parti démocratique. Elle est stupide. Elle l’est même pour les agents proprement dits du gouvernement, attendu que ce n’est pas le gouvernement qui les paye, mais la France, et qu’être rémunéré par la France n’oblige qu’à être fidèle à la France. Elle l’est encore plus pour ceux des fonctionnaires qui, très évidemment, n’ont pas à se mêler du gouvernement ni à y être mêlés, et qui ne sont que les serviteurs du pays payés par le pays par l’intermédiaire du gouvernement. « Ils doivent avoir les