Ouvrir le menu principal

Page:Erckmann-Chatrian - L’Ami Fritz.djvu/164

Cette page a été validée par deux contributeurs.
154
L’AMI FRITZ.

distinguer sur cette maudite patraque… Oui… oui… c’est du beau… tu peux t’en vanter… ça te va bien à ton âge. Que le diable soit de la musique ! S’il m’arrive encore de jouer seulement Père capucin, je veux qu’on me torde le cou ! »

Alors il prit sa canne et son chapeau sans attendre le déjeuner, et sortit faire un tour du côté des remparts, pour réfléchir à son aise sur les choses surprenantes qui venaient de s’accomplir.