Ouvrir le menu principal

Page:Erckmann-Chatrian - Contes et romans populaires, 1867.djvu/253

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ILLUSTRATIONS DE LÉON BÉNET.

CONTES DES BORDS DU RHIN

par


ERCKMANN-CHATRIAN

Erckmann - Chatrian - Contes et romans populaires, 1867 p263.jpg
M. Furbach fut surpris du travail bizarre de cette relique. (Page 2.)

LE TRÉSOR DU VIEUX SEIGNEUR



Une nuit du mois de septembre 1828, le digne et respectable libraire Furbach, de la rue Neuhauser, à Munich, s’éveilla tout étonné d’entendre marcher dans la mansarde au-dessus de sa chambre : on allait, on venait, on se lamentait ; une des lucarnes en tabatière de la