Page:Ebel - Les femmes compositeurs de musique, 1910.djvu/182

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
162
LES FEMMES COMPOSITEURS
ganiste. Auteur de diverses compositions dont on peut citer les suivantes pour orgue : op. 7, Huit Fugues ; op. 13, Six Fugues ; Quatre-vingt-huit Fugues pour orgue ; une Grande Sonate en si pour piano à quatre mains.
Steiner (Emma M.). – Compositeur américain. Née à Baltimore. Sa réputation de musicienne de talent est plus que locale. Auteur des opérettes « The Alchymist » et « Fleurette ; » de plusieurs arrangements pour orchestre et de divers chants.
Stewart (Annie M.). – Auteur américain. Musicien de chant : (Summer’s crowning day, etc.).
Stewart (Mme). – A écrit un opéra « La Suocera » représenté au Theatre Nuovo, » Naples, avril 1877, qui n’a obtenu qu’un succès limité.
Stewart (Mrs Colonel). – Écrivain anglais. Auteur de « Critical Remarks on the Art of Singing » (Critique de l’art du chant), publié à Londres, 1836.
Stewart (F.-M.). – Auteur américain. Musique de chant et morceaux de piano.
Stirling (Elisabeth). – Organiste anglaise et compositeur de talent. Née à Greenwich, 26 février 1819 ; morte à Londres, 25 mars 1895. Élève de Edward Holmes et de Sir G. A. Macfarren. Elle est considérée comme l’un des meilleurs organistes anglais, surtout à cause de sa virtuosité sur la pédale. En 1850, son chant à plusieurs parties « All among the barley, » pour premier soprano, second soprano et basse, remporta l’un des prix offerts par Novello et Cie.
 En 1856, elle présenta une composition musicale (Psaume cxxx pour cinq voix et orchestre) à l’Université d’Oxford, afin d’obtenir le grade de Bachelor of music (Bachelière en musique), pour le Comté