Ouvrir le menu principal

Page:Duru et Chivot - La Fille du tambour-major.djvu/73

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Que la fête
Soit complète,
Dansons
Et valsons !

Tout le monde s’éloigne par la gauche en valsant. — Monthabor reste seul.


Scène IX

MONTHABOR, puis LA DUCHESSE.



MONTHABOR, seul.

En voilà une histoire !… ma femme grande dame !… duchesse !… Ah ! il va falloir qu’elle me dise ce qu’elle a fait de la petite… À cette idée-là le cœur me bat… (La duchesse rentre vivement par la gauche.) La voilà…


LA DUCHESSE, fermant la porte de gauche.

Fermez les portes… Bernard…


MONTHABOR.

Oui !… (Après avoir fermé les portes.) Là… nous sommes bien seuls…


LA DUCHESSE.

Parlez donc, maintenant… que me voulez-vous ?


MONTHABOR.

Tu ne me tutoies plus… C’est bon, c’est bon… Je comprends, à cause de l’autre, du numéro 2… Alors, t’es devenue duchesse, rien que ça !… c’est un peu plus distingué que quand tu repassais des chemises…


LA DUCHESSE.

Je vous en prie… plus bas…


MONTHABOR.

Quant à mon successeur, là vrai, Margot, je ne peux pas t’en faire compliment… c’est une jolie cassure…