Page:Duru et Chivot - La Fille du tambour-major.djvu/7

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA PRIEURE.

C’est cela… allez, Grégorio… allez ! (Grégorio sort, aux jeunes filles.) Et vous, mes enfants, amusez-vous, mais décemment, et comme il convient à des jeunes filles de votre âge.

Elle sort à pas lents et en lisant un gros livre.


Scène II

STELLA, FRANCESCA, LORENZA, LUCREZIA et Toutes Les Elèves.



STELLA, très gaiement aussitôt que la prieure a disparu.

Ouf ! la voilà partie !… j’ai cru que le sermon n’en finirait pas… Ah ! vive la gaîté et la liberté ! Amusons-nous, mesdemoiselles, rions, chantons et dansons !…


TOUTES.

Oui, oui… il faut danser.


FRANCESCA.

Qui est-ce qui sait une ronde, une chanson ?


LORENZA.

À propos de chanson, il paraît qu’il y en a une que l’on chante partout maintenant.


STELLA.

Oui, mais tout bas, car elle est mise à l’index.


LUCREZIA.

À l’index !… et pourquoi ça ?


STELLA.

Ah ! pourquoi… parce que c’est une chanson concernant les Français.


TOUTES.

Les Français !…