Page:Duru et Chivot - La Fille du tambour-major.djvu/34

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Voulant lui prendre la taille.

Elle est charmante, sur ma foi.

STELLA, effrayée.
Ah ! messieurs, messieurs, laissez-moi !

ROBERT, écartant brusquement les soldats.
Plus un mot, et que ça finisse,
Respect aux femm’s, c’est notre loi !
Par la mordieu ! qu’on m’obéisse,
Ou l’on aurait affaire à moi.

LE SERGENT et LES SOLDATS.
C’est bien, lieut’nant, on reste coi…

STELLA et CLAUDINE.

Chacune dans un sentiment différent.

Ah ! quelle ardeur à me défendre
la

MONTHABOR, clignant de l’œil.
Tiens, tiens, tiens ! je crois comprendre.

ROBERT, aux soldats.
N’en parlons plus… que Griolet
A son tour nous chante un couplet

GRIOLET, parlé.

À nous deux, Claudine… la légende du petit troupier.

CHANSON.
I

CLAUDINE.
Il était une grand’princesse…

GRIOLET.
Il était un petit troupier…

CLAUDINE.
Elle avait un’immens’richesse…