Ouvrir le menu principal

Page:Duru et Chivot - La Fille du tambour-major.djvu/101

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ACTE TROISIEME

L’HOTELLERIE DU LION D’OR A MILAN.

Le théâtre représente une salle d’auberge. — Au fond, une large porte et de grandes fenêtres garnies de plantes grimpantes et donnant sur la rue. — Portes latérales. — Un petit bahut au fond. — Au milieu du théâtre, une caisse.



Scène PREMIÈRE

CLAMPAS, Italiens et Italiennes, hommes et femmes du peuple, puis ROBERT et CLAUDINE.


Au lever du rideau, Clampas est au milieu du théâtre, les Italiens et les Italiennes l’entourent.


LES CHŒURS.
Chut ! chut ! il faut de la prudence,
Cachons jusqu’au bruit de nos pas,

A Clampas.

Nous vous écoutons en silence,
Parlez, Clampas… parlez bien bas !

CLAMPAS, mystérieusement.
Personne ne peut nous entendre ?
Personne ne peut nous surprendre ?