Page:Duru et Chivot, Madame Favart.djvu/69

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



HECTOR.
––––––––Par malheur… S’il l’apprend…

MADAME FAVART.
––––––––Pour Hector…

HECTOR.
––––––––Pour Hector… La Bastille !

MADAME FAVART.
––––––––Et pour moi…

HECTOR.
––––––––Et pour moi… Le couvent !

MADAME FAVART.
––––––––La Bastille !

FAVART.
––––––––La Bastille ! Le couvent !

ENSEMBLE.
–––––––La Bastille et le couvent !
–––––––––––Plus souvent !

HECTOR, à Suzanne.
–––––––––Il faut, tu vois bien,
–––––––––C’est le seul moyen,
–––––––––Quelque part en ville
–––––––––Chercher un asile…

SUZANNE.
–––––––––Quoi ! sans nul souci
–––––––––Te laisser ici —
–––––––––Le charmant programme —
–––––––––Seul avec madame !

MADAME FAVART.
–––––––––Oh ! quant à cela…

FAVART.
–––––––––Ne suis-je pas là ?

HECTOR, à Suzanne.
–––––––––Pars, ma chère amie,
–––––––––Pars, je t’en supplie…