Ouvrir le menu principal

Page:Duru et Chivot, Madame Favart.djvu/62

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MADAME FAVART, paraissant dans le parc en grande dame.

Allons vite… des fleurs partout… Remplissez les jardinières…


PONTSABLÉ.

Eh ! mais… la voilà… c’est elle…


HECTOR, à part.

Justine !…


Scène V

MADAME FAVART, PONTSABLÉ, HECTOR.



PONTSABLÉ, allant au-devant d’elle.

Venez, venez donc, belle dame…


MADAME FAVART, jouant la surprise.

Monsieur de Pontsablé !… Quelle aimable surprise !…


HECTOR, bas et vivement.

Vous me sauvez encore ! merci !


PONTSABLÉ, à madame Favart.

Que je suis donc ravi de vous revoir… Alors, cette vieille dame va mieux ?…


MADAME FAVART, étonnée.

Quelle vieille dame ?… (Hector lui fait des signes.) Oui… oui… beaucoup mieux… je vous remercie… (Changeant la conversation.) Est-ce que nous aurons le bonheur de vous posséder longtemps à Douai ?


PONTSABLÉ.

Mon Dieu… je ne sais pas encore au juste… (A part.) Lançons mon hameçon et examinons bien mon lieutenant de police… (Haut. — Regardant Hector en face et accentuant bien chaque mot.) Cela dépendra de madame Favart.


HECTOR, vivement.

De madame Favart ?…