Ouvrir le menu principal

Page:Duru et Chivot, Madame Favart.djvu/34

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



FAVART.

Alors, je sors… (Il sort de la cave.) Enfin !… nous pouvons causer de nos petites affaires… Nous voilà tranquilles…


MADAME FAVART.

Oh !… tranquilles… pas tant que ça…


FAVART.

Qu’est-ce qu’il y a encore ?…


MADAME FAVART.

Il y a que je les ai fait boire, qu’ils vont probablement s’endormir, mais qu’ils peuvent se réveiller d’un moment à l’autre.


FAVART.

Alors, que faire ?


MADAME FAVART.

Parbleu ! il faut fuir…


FAVART, noblement.

Fuir !… fuir !… dis-tu ?… (Changeant de ton.) Oui, c’est une assez bonne idée…


MADAME FAVART.

Il ne s’agit que de la mettre à exécution… pour cela il faut trouver un plan !


FAVART.

Un plan… ça me regarde… c’est un scénario à faire…


MADAME FAVART.

Cherchons !


FAVART.

Attends… Je tiens l’embryon… avant tout il faut que je me déguise…


MADAME FAVART.

Oui !


FAVART, montrant la droite.

Il y a dans cette chambre les hardes des domestiques, je vais m’empaysanner…