Ouvrir le menu principal

Page:Duru et Chivot, Madame Favart.djvu/33

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LE SERGENT.
––––––Elle a raison dans le grenier
––––––Cherchons notre particulier.

MADAME FAVART, bas à Biscotin.
––––––Là-haut sur les bottes de paille
––––––Ils vont s’endormir…

BISCOTIN.
––––––Ils vont s’endormir… C’est certain !
––––––Venez tous !…

MADAME FAVART, les regardant chanceler.
––––––Venez tous !… Gare à la muraille !

BISCOTIN, aux soldats.
––––––Je vais vous montrer le chemin !
ENSEMBLE.

LE SERGENT et LES SOLDATS.
––––––Buvons, buvons à pleins verres,
––––––––––––––––––Etc.

BISCOTIN et LES SOLDATS.
––––––Buvez, buvez à pleins verres,
––––––––––––––––––Etc.

Les soldats chancelant et se cognant, sortent par la gauche conduits par Biscotin.


Scène IX

MADAME FAVART, FAVART.



FAVART, soulevant la trappe et passant la tête.

Ils sont partis ?


MADAME FAVART.

Oui… J’ai pu m’en débarrasser…