Page:Duru et Chivot, Madame Favart.djvu/129

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



FAVART.

C’est complet !… Quel grand roi !… et quel gros bouquet !


MADAME FAVART, le regardant.

Il est superbe… (Tirant un pli du bouquet.) Un billet !…


PONTSABLÉ, qui a fini d’écrire, allant à madame Favart.

Bravo ! madame, bravo !… Mais si vous triomphez d’un côté… (Montrant Hector et Suzanne.) moi, je triomphe de l’autre…


MADAME FAVART, étonnée, à Hector et à Suzanne.

Quoi !… Vous ici !…


SUZANNE.

Hélas !…


HECTOR.

On nous a rattrapés !…


PONTSABLÉ, montrant le papier qu’il tient à la main.

Et voici mes ordres… La prison pour monsieur… Soldats, assurez-vous de sa personne…


MADAME FAVART, qui pendant ce temps a jeté les yeux sur le billet qu’elle a retiré du bouquet.

Un instant !… (Elle arrête les soldats du geste, à Pontsablé.) Vous n’avez plus le droit de donner des ordres…


PONTSABLÉ.

Comment ?


MADAME FAVART, lui tendant le billet.

Tenez, lisez… Le roi accepte votre démission…


PONTSABLÉ, stupéfait.

Accepte… Mais je ne l’avais pas donnée…


MADAME FAVART.

Sa Majesté a pensé que vous aviez besoin de repos… (Riant.) Et franchement, je crois qu’Elle a bien raison…