Page:Duru et Chivot, Madame Favart.djvu/125

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Scène XIV

FAVART, sur le théâtre, PONTSABLÉ, puis COTIGNAC, Le Sergent, HECTOR et SUZANNE, Deux Soldats.



PONTSABLÉ, sortant de gauche.

Elle n’y est pas… je l’ai cherchée partout… Où peut-elle être passée ?

On entend frapper les trois coups.


FAVART, reparaissant.

Ça y est !… le rideau est levé !…


PONTSABLÉ, avec colère.

Mais il est fou !… Et madame Favart ?…


COTIGNAC, entrant vivement.

Monseigneur !… monseigneur !…


PONTSABLÉ.

Quoi ?


COTIGNAC.

On vient de saisir un homme et une femme qui cherchaient à sortir du camp.


PONTSABLÉ, furieux.

Qu’est-ce que ça me fait ?


COTIGNAC.

On va les amener devant vous…


PONTSABLÉ.

Je n’ai pas le temps…


LE SERGENT, au fond.

Par ici, allons, marchez !…