Ouvrir le menu principal

Page:Duru et Chivot, Madame Favart.djvu/109

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MADAME FAVART.

Ah ! que c’est bête, tout de suite mon cœur a battu… Une affiche !…


HECTOR, cherchant à l’entraîner.

Venez… venez…


MADAME FAVART, s’approchant de l’affiche et lisant.

Madame Favart ! (A Hector.) Une minute seulement. (Lisant.) « Théâtre du camp à trois heures. Représentation devant le roi. » (S’arrêtant.) Devant le roi ! (Continuant.) « La Chercheuse d’esprit. Madame Favart remplira le rôle de Nicette… » Moi !


HECTOR.

Voilà qui est curieux !


MADAME FAVART.

Mais non, c’est impossible, je me trompe !…


HECTOR, s’approchant de l’affiche.

C’est écrit.


MADAME FAVART, à elle-même.

Et le roi assistera… mais alors je pourrais peut-être… Oui ! mais dans ce costume… Bah ! ce sera bien plus original… C’est dit ! (Apercevant le sergent Larose qui vient d’entrer par la gauche.) Sergent ?


LE SERGENT.

Petit !…


MADAME FAVART.

Est-il vrai que le roi soit au camp ?


LE SERGENT.

C’est authentique !… Même que voilà sa tente là-bas !…


MADAME FAVART.

Celle où flotte le drapeau ?


LE SERGENT.

Oui…