Page:Duplessis - Un monde inconnu, Tome 1, 1855.djvu/9

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
3
inconnu

teries très peu délicates parfois qu’on fît subir à la victime obligée de là traversée ; — car il se trouve toujours un passager pour remplir ce rôle — ainsi que le baptême du Tropique : ce sont là des choses qui ont été décrites dans le roman maritime jusqu’à la satiété, et qui n’ont plus guère de valeur qu’aux yeux du voyageur novice qui y assiste et y joue son rôle pour la première fois.

L’impression que produit la vue de la Vera-Crux est un sentiment de profonde tristesse. De tous les côtés de la ville on n’aperçoit que des monceaux de sable, une plage aride, déserte, et si le regard attristé s’en détache, c’est pour tomber sur San-Juan-d’Ulloa, immense et colossal amas de pierres, jeté à l’entrée de la rade, en pleine eau,