Page:Duplessis - Un monde inconnu, Tome 1, 1855.djvu/305

Cette page a été validée par deux contributeurs.



XIII



Les courses de chevaux jouissent d’une faveur presque aussi grande auprès des Mexicains que les combats de taureaux.

Connaissant à fond la race chevaline, élevé dès sa plus tendre jeunesse sur les