Page:Duplessis - Un monde inconnu, Tome 1, 1855.djvu/19

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
13
inconnu

prendre des lavements d’eau de mer ; c’est une drôle de chose tout de même que la médecine, n’est-ce pas, monsieur ?

En ce moment, les observations critiques de cet excellent M. M… furent interrompues par le retour de Barrabas.

— Eh bien ? lui demanda M…

— Je ne sais pas, répondit le négrillon.

— Comment, tu ne sais pas !… c’est pourtant bien facile à voir, petit idiot. Est-il mort, oui ou non ?

— Mais je vous dis que je ne sais pas, reprit Barrabas d’un ton de mauvaise humeur. Il a les yeux complètement enfoncés dans la tête ; il est jaune comme du safran, sa cuvette est pleine d’un sang noir corrompu ; mais le Yankée remue encore les lèvres.

— Veuillez avoir la bonté de