Page:Duplessis - Un monde inconnu, Tome 1, 1855.djvu/18

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
12
un monde

deux jours, mon hôtel, si rempli aujourd’hui, sera désert.

— N’y a-t-il donc aucun moyen de combattre cette maladie ?

— Hélas ! monsieur, s’il n’y avait qu’un moyen de combattre cette maladie, il serait bon, mais il en a cent…

— Et ils ne valent rien ?

— Absolument rien. La mode fait tout. L’année dernière le uaco[1] était en grande vénération. On le vendait au poids de l’or.

Cette année-ci on ne veut plus en entendre parler. C’est l’huile d’olive qu’on administre aux malades, on leur en fait boire de pure autant que cela est possible, ensuite, probablement pour en finir, on leur fait

  1. Le uaco est une plante parasite et grimpante qui guérit de la morsure des serpents. Nous en parlerons plus loin.